Take it easy…

Je me suis fait rare, ces temps-ci – toutes mes excuses, très chers lecteurs – et pour cause : mon stage de médecine interne est très prenant et passablement déprimant. Voyez plutôt :
  • La fac s’est trompé dans l’attribution des externes : alors que partout ailleurs ils se battent pour voir un patient par jour, nous sommes deux. Pour 17 patients. Qui changent tous les deux ou trois jours, nouvelle rémunération des hôpitaux oblige.
  • En parlant de cette nouvelle rémunération, les médecins se sont mis à se battre non plus parce que les patients sont trop lourds à gérer pour les équipes infirmières et aides-soignantes, mais parce que les patients coûtent trop cher. Je sais donc qu’un VAC (la pointe de la technologie pour soigner les escarres) coûte 50 euros par jour et qu’on y perd. Du coup, faut renvoyer le patient avant de faire le nouveau pansement. Et avant le repas de midi aussi, sinon ça compte comme une journée entière.
  • Une petite dame chez qui on a découvert un cancer il y a une dizaine de jours ne le sait toujours pas. Elle a eu des explorations de partout, deux chirurgies, est passée dans trois services différents, et sa famille, mise au courant, est venue depuis l’autre bout de la France pour la voir. Mais personne ne lui a rien dit, à elle.
  • Les urologues sont mes amis. Un patient opéré il y a deux ans pour un néo de prostate revient aux urgences avec des métastases osseuses absolument partout. Il a su me dire qu’il avait été opéré d’un néo, mais personne ne lui avait dit que c’était un cancer. Annonce du diagnostic avec deux ans de retard… chouette.
  • Le même patient s’est mis en rétention aigue d’urine chez nous, les urologues ne sont pas arrivés à le sonder et son cathéter sus-pubien s’est bouché. Ils ont donc proposé de faire des soins palliatifs en laissant la vessie pleine. Aïe…
  • Une dame est morte dans le service avant que je puisse faire l’observ’. On était passé à la visite juste avant, le médecin comme à son habitude ne lui avait pas dit bonjour, avait parlé d’elle pendant un quart d’heure en lui tournant le dos, lui avait soulevé les yeux comme on regarde la mâchoire d’une bête à vendre, avait dit bien fort combien ça s’annonçait mal, et était parti. C’est la fille qui est venue nous voir en disant « je crois que c’est fini ».
  • Nos trois internes ne supportent pas l’ambiance du service. L’une continue de bosser malgré tout, la seconde s’est dit que les externes seraient un excellent défouloir, et la dernière préfère nous snober et communiquer avec nous par des ratures sur nos observations.
  • L’hôpital où nous sommes n’a presque pas de brancardier, et personne dédié à amener les bilans au laboratoire. Du coup, quand on fait des gaz du sang, c’est à nous de prendre nos petites pattes pour apporter notre trophée aux dames du laboratoire. Qui nous ont bien fait comprendre dès la première visite qu’elles n’allaient pas nous faciliter la vie, et que tout échantillon non strictement conforme serait immédiatement rejeté.
  • D’ailleurs, si le médecin a décidé de faire une entorse au planning des examens complémentaires prévu, et d’en rajouter un hors créneau, les externes sont les brancardiers idéals. A utiliser sans modération, ils ne savent pas conduire un lit dans les couloirs mais ils restent de la main d’œuvre pas cher.
Ce qui me console, c’est que dans cet univers hors du monde, les patients restent humains. La petite dame du début a refusé la biopsie qu’on lui proposait sans en dire plus au médecin. Quand je suis allée lui parler, elle m’a expliqué : « J’avais une amie, qui faisait des mammographies régulièrement, comme tout le monde. Un jour, elle devait avoir 50, 55 ans, ils ont vu quelque chose, ils lui ont fait une biopsie. Et elle est morte trois mois plus tard. Alors vous comprenez, moi, cette histoire de biopsie, je n’y tiens pas… ».
Publicités

A propos openblueeyes

Apprentie docteur en pédiatrie.
Cet article, publié dans Med'scene, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Take it easy…

  1. openblueeyes dit :

    Et les commentaires laissés sur le blog précédent avant le déménagement :

    1. « J’avais une amie, qui faisait des mammographies régulièrement, comme tout le monde. Un jour, elle devait avoir 50, 55 ans, ils ont vu quelque chose, ils lui ont fait une biopsie. Et elle est morte trois mois plus tard. Alors vous comprenez, moi, cette histoire de biopsie, je n’y tiens pas… ».
    Et comment on tente de répondre à ça sachant que tout argu rationnel va avoir autant d’impact qu’un pet de mouche sur les cours de la bourse?
    – Posté par xavier, 08 février 2009 à 21:03

    2. « Le même patient s’est mis en rétention aigue d’urine chez nous, les urologues ne sont pas arrivés à le sonder et son cathéter sus-pubien s’est bouché. Ils ont donc proposé de faire des soins palliatifs en laissant la vessie pleine. Aïe… »
    N’y a-t-il pas moyen de ponctionner? J’ai du mal à concevoir qu’on n’arrive pas à sonder un sujet de 50 kg et + quand on arrive à sonder un chat de 4 kg avec des calculs plein le S pénien, mais admettons. Y avait une contre indication à la ponction d’urine?
    – Posté par Olivier, 08 février 2009 à 21:49

    3. Mon Dieu ! Pourvu que je n’aie pas besoin de l’hôpital… et mes enfants non plus !
    Ca fait peur !… A vrai dire, c’est même révoltant !
    Bon courage à toi…
    – Posté par mistinguette, 08 février 2009 à 22:05

    4. Il a l’air super ton stage…
    Bon courage Marie…
    – Posté par Vanni, 09 février 2009 à 11:21

    5. ça me rappelle beaucoup de souvenirs ce que tu racontes là ;-) bon courage !!!!
    – Posté par Tam, 09 février 2009 à 21:19

    6. Et ben, comme quoi, je ne suis pas la seule à me révolter du CHU et des patients même pas au courant de leur diagnostic ! J’en ai encore eu un samedi lors de ma garde et ce coup ci je ne me suis pas gênée pour lui dire (à lui et à sa femme) qu’il avait très probablement un cancer du poumon !
    – Posté par Anne ;-), 09 février 2009 à 22:14

    7. @Xavier > Justement, on ne répond surtout pas, on baisse les yeux et on se dit que notre vision de la maladie est complètement biaisée, de ce côté de la blouse, et qu’il ne faut surtout jamais oublier que ce sont les patients qui ont raison. Enfin, pas toujours toujours, mais dans leur ressenti, si. Et si on ne fait pas l’effort de comprendre vraiment ce vécu, je doute qu’on puisse soigner comme il faut. A moins de se la jouer Docteur House et de sauver les patients tout en étant se permettant d’être un salaud, mais je ne suis pas encore assez douée en médecine pour ça !
    @Olivier > Ils ont du trouver une solution. Enfin, c’est ce que je me répète pour me rassurer. Je ne suis pas urologue, mais ça me semble réalisable. J’espère en tout cas.
    @Mistinguette > Heureusement tous les services ne sont pas comme ça ! Et si vous avez malheureusement besoin de l’hôpital, vous, vos enfants, ou un membre de votre famille, ce qui fini souvent par arriver un jour, je vous souhaite de tomber sur les équipes et les personnes merveilleuses qui existent dans tous les hôpitaux. J’en ai rencontré déjà beaucoup, et c’est ce qui me permet aussi de m’indigner maintenant !
    @Vanni, Tam, merci beaucoup :-) Continuez à écrire, c’est toujours un plaisir entre deux items !
    @Anne > Moi je n’ai pas osé, de ma toute petite place d’externe je trouverai ça déplacé. Le grand avantage d’être à l’hôpital, c’est d’être une équipe, et je ne me vois pas faire ma sauce dans mon coin sans qu’on en ait parlé ensemble. Comme disait Jaddo dans un de ses articles : « En équipe, quoi, merde! » :-). Primum non nocere, n’est-ce pas ?
    – Posté par OBE, 09 février 2009 à 22:46

    8. ça me rappelle des souvenirs tout ça… courage, une fois diplômé tu pourras faire TA médecine avec tes convictions à toi. As-tu lu Blouse de A.Sénanque ça te consolera, tu n’es pas seul… amicalement.
    – Posté par bertrand, 11 février 2009 à 17:08

    9. Qu’il est bon d’être IDE nocturne dans une petite clinique privée de province.
    Bon courage.
    – Posté par ksk, 12 février 2009 à 09:52

    10. Allez Marie, quelques plumes de courage !!!
    Tant que tu gardes les yeux ouverts, c’est tout bon !!!
    – Posté par Guillaume, 16 février 2009 à 21:48

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s